Sam & Max : Saison 3, plus déjanté que jamais

Suivant le conseil de Chaka, je n’ai pas attendu la version française pour la troisième saison de Sam & Max, comme je l’avais fait pour la précédente livrée, mais j’ai plutôt profité de l’une des nombreuses promos de Telltale Games pour m’offrir ladite saison à moins de 10$. Il va de soi que ça valait le coup, vraiment.

Là, j’ai un peu la flemme de rédiger un long article sur le pourquoi du comment du qui du quoi, et je renvoie donc ceux qui ne connaissent pas Sam & Max (honte à eux) vers mon précédent billet. Je ne peux cependant pas décemment vous parler de la troisième saison sans vous en exposer les nouveautés, qui font des cinq épisodes un véritable régal, tant dans le fond que dans la forme.

Les cinq épisodes de la saison 3, elle-même intitulée The Devil’s Playhouse

Quelques présentations de personnages. Lisez bien les légendes

  • Le scénario : tout est dans le titre, comme dirait l’autre. Cette troisième saison se présente comme la plus barrée des aventures de Sam & Max, avec des situations et des personnages improbables, tels un gorille de l’espace, un cafard géant ou même une armée de clones de Sam en sous-vêtements. À l’exception du premier épisode, la troisième saison ne renouvelle pas l’écueil fait aux précédentes, à savoir l’absence de variété des situations. Ici, vous ne visiterez que rarement les mêmes endroits d’un épisode à l’autre, mais vous découvrirez au contraire plein de nouveaux lieux et même de nouvelles époques.
  • Le gameplay, centré sur Max. Le lapin est incontestablement la star de cette saison puisqu’elle lui permet de récolter des pouvoirs psychiques lui permettant par exemple de se téléporter via les lignes téléphoniques, de voir le futur ou encore de jouer le ventriloque. Vous pouvez donc contrôler Max, mais seulement pour utiliser ces pouvoirs ; pour le reste, c’est Sam qui s’y colle, avec une maniabilité assez moyenne, qui demande idéalement un clavier et une souris. Le système de dialogues a également été complètement revu, avec un choix circulaire façon Mass Effect, et des répliques grisées quand déjà utilisées ; très ergonomique. Enfin, vous disposez désormais d’un carnet de notes dans lequel vous pouvez trouver des informations sur l’affaire en cours : progression, suspects et description des pouvoirs de Max. Bref, tout est fait pour que vous soyez à l’aise.
  • Le moteur : c’est le même que pour tous les récents jeux Telltale (Sam & Max, Wallace & Gromit, Tales of Monkey Island, etc) mais avec tout de même un bon lifting par rapport aux précédentes saisons. Bien évidemment, c’est loin d’être magnifique, mais les précédentes saisons nous paraissent désormais bien fades à côté de celle-ci.
  • L’ambiance sonore : première fois que j’entends les voix anglaises de Sam & Max, et je ne suis pas déçu. Max semble encore plus dingue et Sam excelle lorsqu’il joue le personnage d’un film noir (en français dans le texte). Les autres personnages sont également tous très bien doublés ; mention spéciale à Sal (le cafard géant) et Sammun-Mak (vous verrez bien). Enfin, on retrouve les musiques d’ambiance habituelles et même un peu de rock pour le dernier épisode.
  • La difficulté : j’avais un peu peur de me retrouver vite coincé concernant mon premier jeu d’aventure intégralement en anglais, mais bien que j’aie arrêté d’étudier cette langue depuis le lycée, j’ai globalement compris tout ce qui se disait et je n’ai dû sortir le dictionnaire qu’une seule fois. Anglais mis à part, le niveau de difficulté de Sam & Max n’est pas très élevé, et ce dans la mesure où les interactions se trouvent assez limitées : il n’est pas possible d’assembler des objets ensemble, l’inventaire est rarement rempli et il suffit globalement d’épuiser toutes les lignes de dialogue pour venir à bout d’un personnage. Il n’en reste pas moins que les énigmes sont généralement assez tordues (exemple : faire de la carte de crédit l’ennemi public numéro un pour éviter qu’un rat ne retire de l’argent et ne parie contre vous) mais si vous vous imprégnez de l’univers déjanté de la saison, vous pigerez vite.

La durée de vie est la même que pour toutes les productions actuelles de Telltale, à savoir entre deux et trois heures par épisode, soit dix à quinze heures au total, ce qui est tout à fait honorable pour le prix.  On saute assez vite d’un épisode à l’autre, grâce à un savant cliffhanger placé à chaque fin d’épisode.Voilà le récapitulé plus ou moins exhaustif de ce qui fait de cette troisième saison de Sam & Max la meilleure jusqu’à maintenant, selon moi. Je ne sais pas si une quatrième saison est sur les rails, mais je l’espère fortement, car les deux compères me manquent déjà.

Extrait du deuxième épisode, dans lequel où ne joue pas avec Sam & Max, mais avec des personnes qui leur ressemblent beaucoup

8 Comments to “Sam & Max : Saison 3, plus déjanté que jamais”

  1. Encore un article de qualité. La vidéo donne furieusement envie.

  2. Bon article, parler de Sam and Max, c’est le bien.
    La meilleure saison selon moi, même si je ne l’ai pas encore finie. D’habitude je rush mes jeux, mais là j’ai envie de le laisser trainer un peu, histoire de ne pas attendre trop longtemps la saison 4 (ça serait con de s’arrêter en si bon chemin).
    Ce qui est intéressant dans cette saison c’est le renouvellement de mécanique à chaque épisode. On avait l’habitude de faire toujours à peu près la même chose dans chaque épisode (exemple avec Bosco dans la première, schéma: Chercher trucs-trouver argent-acheter à bosco), là, chaque épisode a sa particularité (mention spéciale à l’épisode noir, avec un Sam totalement génial).

    D’ailleurs je réécoutais la BO des saisons précédentes, celle de la 2 est particulièrement géniale.



    Et celle là <3 http://www.youtube.com/watch?v=5L2Gve7oh_4&feature=channel
    Mes 2 préférées (que j’ai sur cd, avec http://www.telltalegames.com/store/samandmax-s2-file) Cette petite enveloppe est une merveille, elle contient:

    1 carte postale vampire, un sous verre Tiki, un mini-cd de la BO, LE jeton pour l’enfer (en métal et tout et tout) et une carte qui fait fonctionner la machine. Pour 2,50$ pendant les promos, je suis heureux.

    J’attends la suite avec impatience, en espérant que la saison 4 arrive vite, une fois Jurassic Park et Back to the Future terminés.

  3. C’est vrai que cette saison est particulièrement bonne, les dialogues sont encore plus géniaux (le dernier épisode est un délice), l’histoire complétement à l’ouest (mais curieusement cohérente). Le gameplay est poussé (pour un point and click t’as bien évidemment les objets à utiliser sur les trucs, mais aussi les pouvoirs de max et les malédictions ce qui fait que tu dois des fois combiner les 3 pour faire les puzzles, complexe sans être infaisable, suffisamment varié pour rester intéressant sans être complétement tiré par les cheveux).

    C’est un jeu où t’applaudis à la fin des chapitres tellement c’est génial.

    “Looks like it’s time to boil the haggis”

  4. Tient j’en profite pour demander , qu’esceque ca vaut Back to the future ?D’après gamekult ca n’a pas l’air terrible :(

  5. Chaka a dit :
    Cette petite enveloppe est une merveille, elle contient:
    1 carte postale vampire, un sous verre Tiki, un mini-cd de la BO, LE jeton pour l’enfer (en métal et tout et tout) et une carte qui fait fonctionner la machine. Pour 2,50$ pendant les promos, je suis heureux.

    Dis moi t’es devenu un sacré Fan-Boy !

  6. Hum, tes test de Sam & Max me donnent envie d’y jouer, mais j’attendrais probablement une prochaine promo Steam pour les avoir à un prix confortable.

    Dans le genre action-aventure/RPG avec quêtes débiles et dialogues déjantés, je recommande fortement DeathSpank (et bien sûr DeathSpank : Thongs of Virtue, sa suite avec armes à feu).
    Seul problème, je ne sais pas si il est disponible en France, étant en Angleterre pour un an, j’avais pris le pack DeathSpank + Shank (une bombe aussi) mais mes potes en France ne pouvaient pas l’acheter.

  7. Iziiii a dit :
    Tient j’en profite pour demander , qu’esceque ca vaut Back to the future ?D’après gamekult ca n’a pas l’air terrible :(

    pas grand chose pour le moment.
    ambiance sympa et univers de BTTF bien retranscrit, en contrepartie l’aspect ludique est pauvre avec une maigre poignée d’interactions dans chaque scène, ce qui donne plus l’impression d’enchainer les cutscenes qu’autre chose.
    espérons que ça s’améliore avec les autres épisodes.

  8. Même s’il est très agréable de pouvoir à nouveau mettre la patte sur un sam & max, cette saison (ainsi que les deux précédentes) me laissent un peu sur ma faim; en cause: trois détails.
    – on ne peut plus combiner les objets entre eux, même si ca évite des énigmes franchement tordues (que le bon sens ne permet pas d’élucider, à moins d’être vraiment très, très tordu) ca enlève un peu au charme des tentatives de combinaisons désespérées devant un inventaire plein de toutes sortes de choses..
    – on n’a que très peu d’interactions ‘inutiles’ (celles qui n’aident en rien au développement de l’histoire mais qui vous font vous gausser et vous donnent envie de recharger une sauvegarde juste pour le refaire).
    – Max,même doté de pouvoirs, n’a que très rarement l’occasion de “s’exprimer” (me souviens de quelques passages de sam and max hit the road où le gentil lapin se faisait un plaisir de poutrer certains pnj pour récupérer un indice quand ceux-cis refusaient de coopérer).
    C’est juste des détails, les 3 saisons restent malgré tout très sympas et méritent clairement un détour, ne serait-ce que pour l’ambience.

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: