Archive for December, 2011

31 December 2011

Trine, heureuse surprise

Habituellement, je n’accroche pas aux univers médiévaux mâtinés de fantastique, tels qu’on les retrouve dans de nombreux jeux (The Elder Scrolls, Diablo, The Witcher, Dark Messiah, etc.). Donc, Trine ne m’intéressait pas. Mais, comme tout le monde encensait ce jeu, j’ai essayé la demo, qui ne m’a pas convaincu non plus. Puis, il y a quelques jours, XoBaR m’a offert une clé surnuméraire (merci à lui), à entrer dans Steam. Et, à partir de là, je me suis surpris à terminer le jeu — huit heures tout de même — en une poignée de jours.

read more »

Tags: ,
26 December 2011

Quelques maps solo pour Crysis – Part XXXII

Eh oui, même après 31 sélections, il y a toujours des projets qui fleurissent ou qui aboutissent pour Crysis et Crysis Wars. Cette sélection a le mérite d’être variée et de présenter un incontournable, Wreckage. Et puisqu’on parle d’incontournable, je vous informe que la beta de Casus Belli avance bien et je conseille à tout un chacun de la télécharger ; j’ai d’ailleurs réalisé une petite compilation de gameplay, histoire de vous montrer à quoi ça ressemble. Je vous informe également que Crydev, remplaçant de Crymod, n’a pas encore remis à jour sa base de données (c’est pourquoi la plupart des liens que j’ai donnés pour les maps Crysis sont morts) mais a réalisé une page des projets en cours. La majorité ne sortiront jamais mais vous pouvez toujours voir comment ça avance.

read more »

Tags: , ,
24 December 2011

RAGE, après tout ce temps

Un jeu en provenance de chez id Software constitue toujours un événement. D’une part parce que ces gars-là sont à l’origine de deux monuments du FPS que sont DOOM et Quake, d’autre part parce que le studio ne sort ses jeux qu’avec parcimonie. Preuve en est : sept années séparent DOOM 3 de RAGE, leur deux dernières productions. La plus récente avait de quoi attirer le client : un FPS semi-ouvert dans un univers post-apocalyptique, un nouveau moteur graphique doté d’une révolution en matière de textures et d’une fluidité à toute épreuve, une durée de vie considérable, un gameplay varié qui alterne phases à pied et en véhicule, de la violence, du sang et des larmes. Pour autant, RAGE ne parvient pas à s’imposer aussi facilement que prévu : loin d’être révolutionnaire, il s’agit avant tout d’un FPS à l’ancienne (old school, diront les anglophones) mais doté d’une direction artistique à tomber par terre.

read more »

Tags: