Sleeping Dogs, du tri dans les triades

On peut dire qu’il revient de loin, ce Sleeping Dogs. Originellement issu de la branche True Crime, cette médiocre tentative de renouvellement du GTA-like, le jeu est parvenu à acquérir une identité marquée, aussi bien par son environnement que par son gameplay.

S’agissant du scénario, en revanche, Sleeping Dogs ne fait pas dans l’originalité. Inspiré des films policiers hong-kongais, le jeu vous met dans la peau d’un flic infiltré au sein d’un gang afin d’en faire tomber les têtes pensantes. La pilule passerait assez bien si l’histoire n’était pas truffée d’énormes invraisemblances, tel le conflit d’intérêt de Wei Shen (c’est vous), dont la sœur a été tuée par l’une de ses cibles, ou telle la nonchalance avec laquelle le même Wei Shen, policier de son état, exécute par dizaines les petits malfrats qui ont le malheur de se trouver sur son chemin. Aussi, une chose étrange et que l’on explique difficilement : le jeu se montre très cru à l’égard de la violence — que l’on songe à la perceuse dans le genou — mais très prude sur la sensualité, comme si le puritanisme américain ne parvenait pas à s’effacer complètement.

HKShip 2013-04-07 21-05-09-95HKShip 2013-04-13 20-31-50-80HKShip 2013-04-13 20-47-39-33HKShip 2013-04-13 21-04-27-27HKShip 2013-04-21 10-23-40-64

De jolies cinématiques, de très bon doublages (en cantonais et en anglais) et quelques scènes mémorables viennent toutefois rehausser l’ensemble. Et puisque l’on parle de l’ambiance sonore, il convient de saluer la qualité des radios, presque digne de celle d’un Grand Theft Auto : tout y est, avec même quelques morceaux très couleur locale et des publicités tout à fait idiotes. Si vous êtes curieux et/ou mélomane, vous pouvez écouter l’intégralité de la bande-son sur YouTube.

Se déroulant dans un Hong-Kong librement adapté par les développeurs, Sleeping Dogs nous fait découvrir, occidentaux que nous sommes, une ville haute en couleurs où se côtoient le traditionalisme asiatique, les arts martiaux, les idéogrammes, l’anglais, la conduite à gauche, les nouvelles technologies et les costumes italiens. Si la ville n’est vaste qu’en apparence (la majorité de l’île reste inaccessible), elle n’en recèle pas moins quelques petits trésors : plages ensoleillés, temples bouddhistes, parcs arborés, etc. La vidéo ci-dessous tente, avec plus ou moins d’efficacité, de restituer cette atmosphère toute particulière.

Le cycle jour-nuit, accéléré 40 fois. Pour jouer avec la caméra c’est ce mod qu’il faut utiliser.

Il faut dire que Hong-Kong a à son service un moteur graphique tout à fait honorable. On ne se situe certes pas au niveau de ce que nous présente aujourd’hui le futur Watch Dogs, mais on retrouve les chaudes couleurs d’un Just Cause 2 et le niveau de détail d’un Grand Theft Auto IV. La ville n’est cependant pas exempte de tout défaut : plusieurs zones, généralement désertes, semblent ne pas avoir été peaufinées comme il se doit. Ensuite, le framerate, généralement bon, est néanmoins très fluctuant, passant du simple au double selon l’endroit ou selon le moment de la journée. Enfin, on peut déplorer un manque de finition sur certains points : intelligence artificielle au comportement déconcertant, scripts qui ne se déclenchent pas, bugs de collision ; des écueils plutôt rares mais que l’on remarque néanmoins.

HKShip 2013-04-27 15-56-51-69HKShip 2013-04-27 16-01-41-36HKShip 2013-04-27 16-08-23-11HKShip 2013-04-27 16-15-15-57HKShip 2013-04-27 16-34-22-77

Pour ce qui est du gameplay, Sleeping Dogs figure un drôle de mélange. Le jeu reprend la conduite d’un Just Cause 2, les mouvements d’un Mirror’s Edge, les combats d’un Batman: Arkham City (en moins impressionnants tout de même) et les fusillades d’un Kane & Lynch (ou autre titre générique du même acabit). Le résultat est assez déconcertant, mais l’on s’y accommode rapidement. En pratique, je conseille l’utilisation d’un pad Xbox 360 combiné au couple clavier-souris, ce dernier pour les seules phases de fusillade. Le tout reste cependant parfaitement jouable avec les seuls clavier et souris.

Comme pour tout jeu en monde ouvert, la durée de vie de Sleeping Dogs n’est pas aisée à évaluer. En effet, les objectifs secondaires et les objets à collecter sont très nombreux et le jeu vous incite à vous y attarder, puisqu’ils apportent des bonus non négligeables. Pour ma part, en effectuant la majorité des missions annexes, il m’a fallu près de vingt heures pour atteindre le générique de fin. Comptez deux ou trois heures supplémentaires pour une entière complétion. Tout ceci fait de Sleeping Dogs un excellent choix en attendant Grand Theft Auto V (dont on ne sait même pas s’il sortira sur PC) ou Watch Dogs, deux jeux prévus pour la fin de l’année 2013. Moins ambitieux que ces deux titres, Sleeping Dogs contentera tous les amateurs de mondes urbains et ouverts, et encore davantage ceux qui se trouvent en mal d’exotisme.

HKShip 2013-04-27 16-42-23-80HKShip 2013-04-27 17-01-08-47HKShip 2013-04-27 17-02-43-50HKShip 2013-05-01 20-25-15-91HKShip 2013-05-01 20-28-19-77

Les DLC

Si l’on peut adresser un reproche à la politique marketing de Sleeping Dogs, c’est la pléthore de contenus additionnels et payants qui est proposée. Cela va de l’ajout de vêtements, armes et véhicules jusqu’aux scénarios connexes avec nouvelles missions à la clé. Je n’ai pour l’instant acheté que les DLC les plus substantiels, à savoir Nightmare in North Point et Zodiac Tournament. Notez qu’est récemment sorti un DLC nommé Year or the Snake, qui semble assez complet, mais que je n’ai pas encore acheté.

Nightmare in North Point

Qu’on se le dise, Nigthtmare in North Point tient davantage du délire des développeurs que d’une volonté d’innover intelligemment. Ainsi : Wei se balade avec sa copine quand soudain celle-ci est fait prisonnière d’un démon de l’au-delà. Dans le même temps, la ville est plus ou moins zombifiée, et tous les effets qui vont avec : brume, explosions et panique. Composé presque exclusivement de combats à mains nues, ce DLC ne vous occupera pas plus de 90 minutes, objectifs annexes compris. Sympathique car dépaysant, je ne vous conseille cependant pas de l’acheter à plein tarif ; soyez patients et attendez les soldes, assez fréquentes par ailleurs.

Zodiac Tournament

Vous et vos amis décidez de participer à un étrange tournoi : de riches hommes d’affaires ont payé pour que vous vous écharpiez jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. N’étant composé que de combats à mains nues, ce DLC est assez amusant mais doit être considéré en fonction de sa durée de vie, à peine trois quarts d’heures. Une fois encore, si les combats vous intéressent, patientez jusqu’aux soldes.

Tags: ,

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: