Quelques maps solo pour Crysis – Part XXXIV

Bien que les maps qui composent cette 34e fournée ne soient pas exceptionnelles, je précise qu’il y a tout de même eu une sélection, tant l’Internet recèle de bouses infâmes que je n’oserais vous présenter. Il n’empêche que d’intéressants projets sont toujours sur les rails, ainsi j’informe ceux qui étaient jusqu’ici passé à côté du très bon Worry of Newport qu’une version finale va bientôt être mise en ligne, l’occasion idéale pour (re)faire ce mod.

À noter que j’aurais pu inclure dans cette sélection le mod The Mutant Factor, si toutefois je n’avais pas déjà testé un premier jet il y a quelques temps. Le projet a, d’après ce que j’ai pu lire, bien évolué depuis, mais ça a toujours l’air assez médiocre. Vérifiez si le cœur vous en dit. Pour le reste, voici les cinq maps de cette 34e sélection, dont une seule (la deuxième) contient véritablement du gameplay.

StalCry

Apparemment, les bricoleurs de Crysis sont bien peu inspirés, en témoignent les copiés-collés de S.T.A.L.K.E.R. vers le CryEngine 2. Cette map, d’origine russe, condense sur quelques ares bâtiments et véhicules issus de Shadow of Chernobyl ; pas d’ennemis, pas d’arme spécifique mais une interface reprise du jeu source (qui ne fonctionnait pas chez moi, cependant) ainsi qu’une armure idoine. L’intérêt principal de StalCry, c’est probablement de nous faire prendre conscience que le moteur de Crysis est décidément bien adapté à un remake de S.T.A.L.K.E.R. Et que, décidément, il est vraiment dommage qu’aucun des projets en ce sens n’aboutira jamais. Précision : les captures ci-dessous ont été prises avec le Extreme Immersive Mod, conseillé par l’auteur. Ce n’est pas le cas de l’extrait vidéo, pour des raisons techniques. Enfin, personne ne vous le dit mais les fichiers téléchargés doivent être installés à la racine du dossier d’installation de Crysis.

Wartime

Hors temps de disette, Wartime n’aurait pas figuré dans l’une de mes sélections, et ce pour deux raisons majeures : trois des cinq niveaux présentent un léger l’inconvénient, l’intelligence artificielle des ennemis y étant désactivée ; le mod est globalement très basique (en dépit d’un bullet time) et dénué de tout scénario. De plus, les sauvegardes automatiques toutes les cinq secondes peuvent agacer. Pour autant, Wartime est plutôt bien réalisé et offre du challenge pour qui voudra l’affronter. Il présente aussi deux originalités : c’est à ma connaissance le premier mod iranien à figurer dans mes colonnes ; il s’appuie sur Crysis Warhead et reprend donc ses armes, véhicules et environnements. Malgré ces quelques bons points, les notes qu’il  récolte sur Mod DB sentent la fumisterie à plein nez.

My Little Pandora

Refonte d’une map qui n’avait pas marqué les esprits, My Little Pandora prend pour base de travail le film Avatar et son univers coloré. Je n’ai pas vu le film, mais je doute qu’y figurent parasols, paillotes, hors-bord et autres éléments issus de Crysis. De fait, le mod transpire l’esprit de bricolage et affiche un résultat joli, mais seulement de loin. L’optimisation, elle, est totalement à la rue, bien qu’il existe une version dite optimisée et nécessairement moins présentable. Une agréable musique vient toutefois rehausser le tout. Quant à la simili-histoire et au gameplay, chacun appréciera ou non de tirer sur des pastèques-plantes-sac-à-patates-bananes qui parlent coréen. Quand je parlais de bricolage…

Aztec

Qui a un jour joué à Counter-Strike se rappelle forcément de la map Aztec, ses pyramides, son pont en bois et ses gros cubes de pierre. Voici le même niveau, mais pour Crysis Wars. La qualité globale est plutôt bonne, d’autant qu’il ne s’agit pas d’un bête copié-collé. Bien optimisée, cette map peut servir aux quelques irréductibles qui hantent encore le mode multijoueur de Crysis. Les nostalgiques ou les curieux peuvent également y jeter un œil.

  • Le sujet Crydev
  • Téléchargement : ici ou (merci à SaberJinkuro)

Ghost Town

On a commencé cette sélection avec Tchernobyl, on la termine avec Tchernobyl. Première map d’un pack qui prend du temps à émerger, Ghost Town rassemble au sein d’un grand rectangle, sans véritable cohérence, tout ce qui symbolise la ville de Pripyat : grande roue, piscine, auto-tamponneuses, barres d’immeubles, etc. Je ne sais pas si l’auteur a travaillé pour le mod Casus Belli, mais si tel n’est pas le cas, la repompe est flagrante. Les maps Ghost Town dudit mod sont, à mon sens, bien plus inspirées et crédibles. Gageons que les prochaines entrées du pack Black Horizon nous fassent changer d’idée.

Une vidéo pour les illustrer toutes (les maps) :

Tags: , , ,

3 Responses to “Quelques maps solo pour Crysis – Part XXXIV”

  1. Les captures de stalcry sont vraiment sympa ! Merci pour tout ces tests… J’aime encore beaucoup le cryengine2

Trackbacks

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: