The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena, deux pour le prix d’un

Quand il est sorti en 2004, Escape from Butcher Bay créait la surprise : portage PC d’un jeu qui est lui-même l’adaptation d’un film avec Vin Diesel, le titre parvenait tout de même à allier savamment infiltration et action, le tout dans un univers futuriste, aussi sombre que violent. Cinq ans plus tard, le studio Starbreeze en sort une suite, Assault on Dark Athena et y adjoint, par professionnalisme, le remake du premier épisode, inchangé sur le fond mais refondu techniquement. C’est ce deux en un qui fait l’objet du présent billet.

Riddick est un gars peu loquace, qui fait peur aux autres et qui, une fois en prison, ne pense qu’à s’en évader. L’évasion constituera le leitmotiv du premier épisode, mais aussi du second, du moins en partie. Riddick étant à chaque fois animé d’une seule volonté — s’enfuir, tuer son pire ennemi —, le scénario, agrémenté des délicieuses répliques du protagoniste, se suit facilement, et les deux jeux forment un tout indissoluble, prenant pour environ treize ou quatorze heures, d’après une estimation qui ne repose sur aucun instrument de mesure tangible.

10 captures d’Escape from Butcher Bay

Les chroniques de Riddick, ce sont des histoires faites de ténèbres et de violence. Les deux jeux se déroulent donc en grande partie dans un environnement sombre, sale et complètement dénué d’angélisme. L’atmosphère donne prétexte à mélanger phases d’infiltration et d’action, les secondes pouvant s’accroître si vous ne restez pas dans l’ombre salvatrice. Malheureusement, si les combats au corps à corps s’en sortent parfaitement, les phases d’infiltration et d’affrontements armés présentent quelques signes de perfectibilité : d’une part l’intelligence artificielle, qui fait généralement bien son boulot, réagit parfois très bizarrement et de façon totalement imprévisible, sabotant en une fraction de second toute votre stratégie ; d’autre part, la précision de la plupart des armes à feu est à revoir ; on préfèrera toujours éliminer les ennemis avec ses mains.

Ces quelques reproches n’empêchent pas le jeu d’être plutôt agréable et surtout immersif, grâce à un body awareness et une voix (doubleur, Vin Diesel himself) qui font de vous Riddick, et non une caméra située à 1,80 mètre du sol. En outre, les univers que traverse votre anti-héros sont vivants : de nombreux dialogues avec les PNJ vous permettent d’accomplir des mission annexes et de glaner plusieurs renseignements utiles à votre avancée. Pas tout à fait linéaires ni tout à fait ouverts, les deux jeux ne souffrent pas, et c’est assez rare pour être souligné, du syndrome de répétitivité.

Et 10 captures d’Assault on Dark Athena

Si Escape from Butcher Bay et Assault on Dark Athena se ressemblent d’un point de vue narratif et en termes de gameplay, il en va différemment de la technique. Bien que remis au goût du jour, le premier épisode accuse son âge — près de huit ans tout de même — et se rapproche plus d’un DOOM 3 que d’un Dead Space. Mais, si le remake n’a pas fait de miracles, il n’en reste pas moins très correct et on ne peut pas dire qu’il soit moche. La suite bénéficie quant à elle d’un traitement plus favorable, avec des textures plus fines et des environnements dans l’ensemble plus variés. Pas une claque graphique, certes, mais quelque chose de très propre qui fait son office, pour autant que l’on applique les quelques réglages préconisés en fin de billet.

Le jeu figurait depuis un bout de temps sur ma liste, et je ne regrette pas de l’y avoir mis. Même si vous n’êtes pas un inconditionnel de Riddick et que, comme moi, vous n’avez ni lu les livres ni vu les films, vous pouvez vous jeter dans la peau de cet être chauve et costaud, pour peu que vous ne soyez pas allergique à l’univers futuriste et passablement pessimiste de la saga. Régulièrement en solde sur Steam ou disponible aux alentours de 10 euros en boîte, Assault on Dark Athena représente un achat fort rentable, et encore plus si vous n’avez jamais joué à Escape from Butcher Bay.

Extrait de Assault on Dark Athena. Soit dit en passant : pour l’encodage de cette vidéo, j’ai utilisé le logiciel Easy h264, très simple d’utilisation pour un rapport qualité/poids excellent. En l’occurrence, la vidéo compressée pèse 160 Mo.

Nota : le jeu contient également un mode multijoueur, que je n’ai pas testé, mais qui semble tout à fait dispensable d’après mes lectures.

Un tas de bidouilles

Pour avoir le seul et unique patch sorti à ce jour (1.01), c’est par ici que ça se passe.

Pour supprimer les vidéos de lancement :

  • Rendez-vous dans ce dossier : \Program Files\Atari\The Chronicles of Riddick – Assault on Dark Athena\Content\Videos
  • Renommez les fichiers suivants (en mettant un X devant, par exemple) : atari.ogg, atari.wmv, Sbz.ogg, sbz.wmv, Tigon.ogg, Tigon.wmv, Universal_ntsc.ogg et Universal_ntsc.wmv

A sa sortie, Assault on Dark Athena avait connu plusieurs versions de précommande correspondant à plusieurs chaînes de magasins. Chaque bonus de précommande consistait en une map multijoueur ainsi que les commentaires des développeurs pour le solo. Comme tous ces bonus ne sont plus accessibles avec la méthode conventionnelle, voici les liens qui vous permettront de les télécharger :

  • Bonus Amazon : les commentaires des développeurs et la map Sneerock (death match)
  • Bonus Walmart : les commentaires des développeurs et la map Tracker Star (capture the flag)
  • Bonus GameStop : les commentaires des développeurs et la map Viper Run (Butcher Bay riot)
  • Bonus Sneerock (?) : les commentaires des développeurs et la map The Tangle (pitch black)

Pour accéder à la console, vous devez appuyer simultanément sur les touches [Ctrl] + [Alt] + [²]. Vous pouvez accéder à la liste des commandes en tapant help dans la console. Pour avoir la liste exhaustive des commandes, effectuez cette manipulation en jeu, et non dans le menu principal. Pour naviguer dans cette liste, utilisez les touches PageUp et PageDown. J’ai sélectionné pour vous quelques commandes utiles.

Pour améliorer (un peu) la qualité graphique du jeu, utilisez les commandes suivantes :

  • xr_ssao 1 : active le SSAO
  • xr_adaptivequalitymode 0 : améliore le framerate
  • vid_blacklevel 0 : en plus de cette commande, jouez avec le gamma (dans les menus ou via la commande vid_gamma, dont l’attribut va de 0 à 1) pour obtenir une palette de couleurs optimale, le jeu étant bien trop clair d’origine

Pour prendre des captures (entre autres choses) :

  • pause : met le jeu en pause
  • cmd(godmode) : vous rend invincible
  • cmd(noclip) : vous permet de voler et de passer à travers les murs
  • cmd(kill) : suicide du pauvre Riddick
  • (cyclecamera) : alterne entre la vue à la première personne et à la vue à la troisième personne
  • cmd(selfsummon) : rajoute un autre Riddick
Tags:

3 Responses to “The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena, deux pour le prix d’un”

  1. Perso, j’ai trouvé le mapping de escape from Butcher Bay beaucoup plus réussi que celui de Assault on Dark Athena. Il donne plus de chance au jeu 100% fufu avec des sources de lumières destructibles plus nombreuses et plein d’obstacles aux lignes de vue. Le pistolet électrique de Butcher Bay est une tuerie pour le jeu fufu. Dans Dark Athena, on a beaucoup de sources de lumière indestructibles et de zones à découvert impossibles à contourner. Au final, on se retrouve beaucoup plus souvent à spammer à l’arme à feu des ennemis en alerte. On perd l’impression de maitrise de Butcher Bay.

  2. Tu me l’as fait acheter, tiens …
    Sinon, pour ce qui est de l’encodeur vidéo, étant donné les tons de la vidéo ( 3/4 de noir profond en quasi-permanence. ) C’est plutôt logique qu’elle ne soit pas lourde au final.

Trackbacks

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: