FUEL nous fait le coup de la panne

Lors d’une récente promo Steam, FUEL se trouvait à moins de 4 € et je me suis dit qu’à pareille somme, je n’avais pas grand chose à perdre. Grossière erreur, tant FUEL manque à toutes ses promesses. Codemasters nous avait habitué à des jeux de course de qualité, mais dès que le travail est délégué à un autre studio, tout fout le camp. Et le pire, c’est que FUEL a été commis par des Français ; notre fameuse identité nationale en a pris un coup.

Pour la faire court, et parce que le jeu ne mérite pas de longs discours, FUEL est un jeu de course en monde ouvert, inspiré de Mad Max, avec une carte vraiment immense. Cette immensité a constitué l’argument principal des développeurs, qui n’ont cessé de se targuer d’avoir obtenu un record du monde pour la taille de la map. Elle est grande, je leur concède, mais elle est également bien vide, et s’y balader n’a strictement rien d’intéressant. De plus, on a du mal à retrouver la qualité graphique des autres jeux Codemasters comme GRID et DiRT. Seuls les effets climatiques, systématiquement absents des autres jeux de course, valent le coup. Enfin, je ne parle pas de la qualité sonore, ou je risque d’être grossier.

Pour le gameplay, c’est simple : vous pilotez des savonnettes sans aucune impression de vitesse, et ce quelque soit la discipline, quads, 4×4, camions, motos, voitures de ville, etc. Bref, la variété des épreuves est complètement broyée par la conduite uniforme des véhicules. Autre bonne idée du jeu : il n’y a pas de touche pour regarder derrière soi (que l’on joue au clavier ou au pad) ; les développeurs ont dû estimer qu’une telle fonctionnalité n’était pas utile dans les jeux de course. FUEL partait d’une très bonne idée, qui aurait pu aboutir à un excellent jeu, si toutefois les développeurs derrière le projet étaient talentueux. Ce ne fut pas le cas, et le jeu est un bon gros gâchis, que je ne recommande à personne, si ce n’est à Chaka.

Trois épreuves, pour tenter de varier :

Et le multi ?

Bon, d’accord, c’est nul en solo, mais le multijoueur, il peut être sympa, non ? On s’est tous posé cette question, alors, sur Weplay, on a essayé ce multi, histoire de donner une dernière chance au jeu. Eh bien figurez-vous que les développeurs ont réussi à faire pire que le solo, et ça c’est fort. Celui qui organise les courses ne peut choisir que selon le nom de la course, sans en connaître les réelles spécificités, et surtout, surtout, on ne peut jouer qu’une course à la fois. Une fois la course terminée, un joueur doit recréer un lobby, réinviter tous les autres, et choisir une autre course. Ce que je crois, c’est que les développeurs n’ont jamais essayé le multi avant de le lancer.

12 Comments to “FUEL nous fait le coup de la panne”

  1. Je t’avais pourtant prévenu ! ;)

  2. Ca a l’air super mou. Et les sons m’ont fait arrêter la vidéo à la moitié, c’est insupportable le même bruit de moteur en boucle sans arrêt.

  3. J’ai aimé pendant 2 jours je crois. Le côté raccourcis sauvages et moto/voitures est sympa … mais effectivement, on conduit des savonnettes. Du wipeout sans les couloirs.

  4. Tres chouette test. Surtout la dedicace a chaka.

  5. Depuis cette soirée weplay je fais encore régulièrement des cauchemars ou j’erre dans un open world post apocalyptique à la neige pixelisée et aux couleurs baveuses.

  6. Visuellement ça a de la gueule, mais alors les sons rendent le truc très lourd, très chiant.

  7. et ça pleurniche pour 4€… ^^;
    m’enfin bon, ça évitera à ceux qui veulent payer le jeu plus cher de le prendre.

  8. Moi je trouve que les développeurs ont pris des risques considérables en allant enregistrer des motocrottes pour le bruit des moteurs.

  9. Tiens, il faudra que je désinstalle ce jeu.

  10. il y a l’air de n’y avoir aucun challenge, c’est à peine si tu tournes ou freine ; aussi la physics des collisions a pas l’air tip top. dommage effectivement (bah… gameplay first, sinon naufrage assuré)

  11. Je suis pas certain, mais c’est bien Fuel qui n’a AUCUNE bande son? Les bruits des moteurs sont pitoyables mais il n’y a rien d’autre à écouter durant tout le jeux…

  12. Heum, y’a quand même plus ou moins la même musique qui revient tout au long du jeu, ça couvre au moins le bruit du moteur…
    Sinon, j’avais plutôt apprécié l’aspect free-ride, c’est amusant pendant deux-trois jours :d

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: