DiRT 2, le rallye trop cool

Après un premier DiRT qui, à son époque, avait quelque peu révolutionné le rallye vidéoludique, Codemasters se devait d’assurer, mais toujours avec le vieux dilemme des suites : pas la même chose, sinon on vous accuse de fainéant, mais pas trop différent non plus, ou vous risquez de dénaturez la série. Heureusement pour nous, Colin McRae: DiRT 2 a su jongler avec ces deux tendances pour devenir un titre aujourd’hui indispensable, malgré quelques menus défauts. Il faut dire qu’aujourd’hui dans le monde du rallye, les concurrents ne sont pas légion…

Dans DiRT 2, vous allez jouer des coudes avec des mecs et des filles pour qui tout est cool, génial, ou encore incroyable. Bref, des jeunes gens très épanouies. Vous l’aurez compris, le jeu s’adresse à un public large, comprenant nos têtes blondes (notez l’éviction de l’épithète « jolies »). Dès lors, on se retrouve avec des menus magnifiques mais très pesants, une bande-son très garage-rock (on aime ou pas, de mon côté je l’ai trouvée très adaptée au jeu car elle contient également du plus classique comme Bloc Party, Franz Ferdinand, Queens of the Stone Age, The Prodigy, Yeah Yeah Yeahs…) mais surtout, de la part de vos concurrents, de nombreux commentaires insipides et vannes vaseuses, qui animent facilement les soirées multi sur Weplay.

Une fois cette atmosphère apprivoisée, on peut se lancer dans les courses endiablées. C’est ici à peu près la même chose que dans DiRT, c’est-à-dire des épreuves diverses, avec chacune leur conduite : rallye, rallye-cross (avec plusieurs déclinaisons), raid, buggy et le tout nouveau trailblazer, mon préféré. Il s’agit de courses individuelles sur de longs tracés au volant de bolides survitaminés avec lesquels la moindre erreur peut-être fatale. Heureusement, pour rattraper les erreurs, la fonction de rembobinage est toujours présente, d’autant plus qu’un rocher est si vite arrivé. À ce propos, je ne saurais trop vous conseiller de commencer directement le jeu dans un mode de difficulté élevé (celui intitulé « sauvage » convient parfaitement) pour ne pas faire la majorité des courses seul en tête avec une dizaine de secondes d’avance sur le deuxième.

Mais le véritable gros atout de DiRT 2, c’est son aspect visuel. Neon, le moteur de DiRT et GRID a été fortement remanié et a changé de nom pour EGO, améliorant un peu tout dans le jeu. Et l’optimisation est encore une fois présente puisque le jeu tourne aussi bien que GRID avec tous les détails au maximum, en DirectX 9. Une variante DirectX 11 est présente, mais il semblerait que celle-ci n’apporte pas à grand chose à part une baisse de framerate. Bien évidemment, les voitures sont fort bien modélisées et subissent la terre, le gravier, la boue et l’eau, les rendant souvent en piteux état à l’arrivée. Cependant, ce sont surtout les tracés qui retiennent l’attention, de toute splendeur, que l’on soit dans la jungle malaisienne ou bien dans le désert de l’Utah. En effet, DiRT 2 a le mérite de nous faire voyager aux quatre coins du monde : Mexique, Maroc, Croatie, Chine, Londres, etc. Et chacune de ces destinations possède son propre environnement, reconnaissable entre tous les autres.

Malgré cette variété, on fait vite le tour de tous les tracés et les dernières heures peuvent devenir rébarbatives lorsqu’il faut courir sur un circuit vu et revu, à l’endroit, à l’envers, de jour ou de nuit. On regrettera également l’absence d’intempéries, puisque dans DiRT 2, il fait toujours beau. Il y a bien longtemps qu’aucun jeu de course ne nous a fait rouler sous la pluie ou dans la neige, et c’est bien dommage. Mais rassurez-vous, DiRT 2 reste très agréable à parcourir, grâce à une prise en main très intuitive (pad ou volant conseillé) et des graphismes plus que réussis. Si un hypothétique GRID 2 subit la même évolution par rapport à son prédécesseur, j’achète tout de suite.

Et le multi ?

Grâce à Wefrag et à sa communauté de pilotes, j’ai pu jouer quelques heures en multijoueur. Il est géré par Games for Windows Live et fonctionne très bien. Les parties sont limitées à 8 joueurs et les paramètres de course sont plutôt nombreux, d’autant plus que tous les modes de jeu sont disponibles. Enfin, un système de ranking est présent, mais il n’est qu’ornemental. Comme toujours, si vous jouez avec du beau monde, vous ne le regretterez pas. Pour cela, rejoignez les parties Weplay lorsqu’il y en a.

Addendum : suite aux commentaires des hardcore gamers de la conduite apparus ci-dessous, je tiens à préciser que ce DiRT n’appartient en aucun cas au genre de la simulation. Il est, tout comme GRID, très facile à prendre en main et permet de courir sans se prendre la tête. Et c’est ce côté-là que j’apprécie, n’étant pas un grand amateur des simulations type GTR et compagnie. Le jeu le plus orienté dans cette direction auquel j’ai pu jouer, c’est Gran Turismo, alors…

Addendum 2, le retour : je viens de rédiger un court billet présentant les parties multijoueur de DiRT 2 organisées sur Weplay. Jetez-y un coup d’œil et constatez que l’on s’y amuse bien.

Mise à jour : d’autres images et une vidéo, le tout par ici.

32 Comments to “DiRT 2, le rallye trop cool”

  1. C’est que ça donnerai envie de l’acheter, je vous maudis tous !

  2. Ptin graphiquement ça fait maaaaaaaaaallll. Vivement que je retrouve ma tour !

  3. Le multi est G-E-N-I-A-L , encore mieux que celui de GTA 4(enfin j’ai pas rééssayé après l’appel chez Xbox Live).

    Sinon en général j’aime jouer, pas me toucher en regardant des cinématiques et là je dois avouer que je prends pratiquement autant de plaisir à regarder mes replays qu’à jouer la course. Une vraie réussite ce Dirt 2.

  4. “Après un premier DiRT qui, à son époque, avait quelque peu révolutionné le rallye vidéoludique”

    Ah oui, en quoi ?

    Douceur :
    Tout simplement en proposant autre chose que du rallye pur et dur : rallye-cross, courses de buggies, de camions, raid, super-spéciales, etc.
    De rien.

  5. Je recommande le mode rally au volant, vue intérieur. Très sympa.

  6. G-UNIT a dit :
    “Après un premier DiRT qui, à son époque, avait quelque peu révolutionné le rallye vidéoludique”
    Ah oui, en quoi ?

    Ben en insérant le garage rock moisie omniprésent, un style et une narration à faire pâlir les plus belles têtes crête de coqué au gel tout en signant la fin des jeux populaire de rallye ou pour en finir il fallait avoir le moindre soupçons de technique et de constance sur une course, de pourtant quelques minutes, en instaurant la politique de boite à savon riveté au sol qui peut voyager dans le temps…
    Ça et le crachat à la gueule des joueurs quand on déclare maketinguement qu’un passage d’un beau jeux profond à un jeux magnifique et vide c’est une évolution calqué sur nos nouvelles façons de jouer.

  7. “Tout simplement en proposant autre chose que du rallye pur et dur : rallye-cross, courses de buggies, de camions, raid, super-spéciales, etc.
    De rien.”

    Ouais, d’ailleurs, il est où le coté rally tout court dans dirt? Il y a vraiment autre chose que des piste de minimum dix mètre de large?

    Douceur :
    Des courses de rallye pur sont présentes, et on peut seulement reprocher aux étapes d’être un peu courtes.

  8. trackmania, grid et maintenant dirt 2, ca fait juste 1 jeu de caisse par an, c est pas énorme, meme si chacun de ces jeu m’a tenu sur mon siege suffisement pour attendre le prochain.
    dirt 2 manque de précision dans son gameplay, meme si le graphisme et l’ambiance rattrape tout.
    Ca n’arrive pas encore à la cheville d’un trackmania je trouve, désolé, meme si c est vraiment raffrachissant.

    il y aurait pas mal de truc sur le graphisme a revoir quand même si on fouille les détails.
    justement, l’eau par exemple, quand on est a 100 metres, la flaque réfléchie le ciel, normal, et quand on approche, hop changement de texture brutale, pour passer a la semi transparence/ réflexion…

    c’est pas génial ce changement brutal là… je sais pas si ca fait ca que chez moi, mais pas top.

    Et aussi les “rigoles” , traces de roues, bref, les irrégularités de la route ne sont pas très bien rendues:
    ca aurait mérité le meme traitement que dans crysis, (je sais pas si vous avez déjà vu les routes boueuses dans crysis, mais bordel, je crois etre resté 5 mn a observer une flaque tellement c’était gagagou.)

    A part ca rien a redire, c est dans la meme veine que GRID question graphisme, meme mieux, meme si répétitif dans les circuits.

    la vue interne, j’ai du mal.

    Douceur :
    Comparer DiRT à Trackmania, c’est limite, je trouve.

  9. Dirt 2 est rigolo dans l’ensemble, mais faut absolument y jouer soit en vue intérieure ou au moins en vue capot (car en vue externe on a l’impression de jouer à rapid racer…), et n’oubliez pas de rêgler la voiture, ca y fait beaucoup.
    C’est vrai que c’est assez soporifque de faire tout le temps les mêmes courses, et il est vraiment dommage qu’il n’y ait pas de courses sur la neige, voire même sur la glace (comme dans rallisport challenge par ex), mais bon avec leur mode du DLC ca m’étonnerait pas qu’on ait de nouvelles pistes bientôt.
    Le côté multi du jeu est tres chouette (attention: jouez en mode “sans collisions” sinon c’est du stock car), avec affichage des stats des amis, récupération des meilleurs temps/fantômes etc et les tournois hebdomadaires sont une bonne idée.
    A propos des stats: les succés à débloquer lors des courses sont également une bonne idée.
    Les voitures bonus sont tres sympas (quoiqu’un peut trop puissantes…comme la Dallenbach par ex).

    A noter un petit championnat hommage à colin mcrae, avec une suprise lorsqu’on le termine.

    Douceur :
    Effectivement, cet hommage est le bienvenu, surtout qu’il est amené sans aucune lourdeur. Quant aux voitures oldies de la fin du jeu, elles ne sont pas si terribles que ça. En multi, elle sont d’ailleurs très peu usitées.

  10. et si on ne possède pas de volant mais une manette 360, c’est jouable ?

    Douceur :
    Apparemment oui. EXpMiNi, qui joue au clavier, se débrouille très bien en multi.

  11. pour mon cas je joue beaucoup mieux au clavier que sur un pad X360 à Dirt 2. O_o

  12. @ Douceur, ah elles sont quand même bien utilisées ces voitures bonus: en multi 95% des courses en mode bolide se font avec la dallenbach :) et il en est de même sur les circuits fermés des xgames, avec la RS200.En fait y’a qu’à voir avec quelles voitures sont éffectués les meilleurs temps en ligne.

    EDIT: et je joue à la manette 360, c’est tres tres jouable….par contre la vue externe dans les jeux de caisse je peux vraiment pas :(

    Douceur :
    La Dallenbach n’a pas une très bonne vitesse de pointe et en bolide, c’est souvent bof bof. Mais de manière générale, toutes les bagnoles se valent plus ou moins.

  13. Je suis mitigé sur ce jeu.

    D’un côté, des environnements et des caisses magnifiques, plein d’effets, plein d’épreuves, beaucoup de choses qui en mettent plein la vue.

    Quand on se met à gratter un peu… le jeu est 15 fois trop simple, les épreuves sont courtes, les spéciales de WRC bâclées (d’ailleurs en parlant de WRC, à pars une sub’ et une mitsu’…) même en mode de difficulté plus élevé, les bagnoles ont 15 fois trop de grip, les changements de surfaces ne se sentent même pas…

    Et c’est que le début… d’ailleurs impossible de jouer convenablement au volant (G25 dans mon cas). Tout le jeu a été prévu pour être joué au pad au fond d’un canapé.
    Les Réglages sont bâcles par rapport aux anciens titres de la série.

    En fait c’est un jeu de rallye pour beauf ricain de base : exit la technicité hardocre du rallye, les réglages minutieux, les surfaces variées, bienvenue au saut de 15 m, aux gros boobs et au pubs de boissons énergisantes.

    Nan san dec, merci codemasters, j’attends votre jeu de F1 avec impatience, au rythme de la dégringolade, on incarnera sûrement une pitbabe stripteaseuse la nuit et pilote de F1 le jour, avec plein d’accrochages et des sauts de 15m.

    Richard Burns, reviens !

  14. Le probleme c’est que des jeux du type richard burns rallye ne se vendent plus maintenant.
    Et le probleme de Dirt2 est la tendance actuelle de tous les jeux actuels: l’assistanat.
    Ici: exit les rêglages “à l’avance” où, comme dans les premiers colin macrae, on devait par ex choisir les bon pneus car on ne pouvait pas en changer avant deux ou trois étapes.
    Exit les pénalités/réparations/disqualifications en cas de dégats, ici on met pause puis “recommencer” et ca roule.
    Maintenant faut que ca claque, que tout soit immédiat, sans prise de tête ni de game over qui fout la rage, et que les épreuves ne soient pas trop longues pour ne pas lasser le joueur lambda(on ne verra plus de jeux avec des epreuves de rallyes méga longues comme dans rallye championship 2000).
    C’est triste mais c’est comme ca dans tous les jeux récents.

  15. Je soutiens Lord GoF

    Le premier était fun tout en respectant un minimum le rallye.
    Dirt 2 c’est du grand n’importe quoi tout le temps.

    Dans le 1 tu faisais attention pendant les courses car les collisions avaient un réel impact, et l’état de ta voiture à la fin de la course avait un effet sur la course suivante.
    Dans Dirt2 tu peux garder le pied au plancher, si tu loupes un virage tu peux remonter dans le temps, se prendre un caillou ne fait pas grand chose, et exploser la voiture à la fin de la course n’a aucune importance…

    Alors oui c’est beau, mais après une ou deux courses je m’ennuie, alors que j’avais dévoré le 1…

  16. C’est surtout le premier CMR sans le système de “panneaux fléchés” pour annoncer les virages en mode rallye, ça m’étonne que personne y fasse jamais allusion. A la place on peut avoir une copilotesse, ce qui résume bien l’évolution de la license. Heureusement y’a la Malaisie en Escort MkII qui rattrape beaucoup de choses…

    Jeu sympa quand même, mais qui m’a surtout donné envie de rejouer à Dirt1 ! (Qui n’était lui-même pas le jeu du siècle, mais passons.)

    “et le tout nouveau trailblazer”
    Pas vraiment nouveau: très proche du Hill Climb de Dirt1. Mais ouaip, chouette discipline, beaucoup plus fun que le Raid.

    “la fonction de rembobinage est toujours présente”
    Invention de Grid, absente de Dirt1. Ca peut rendre service, c’est rageant de se viander à la fin d’une étape mais faut vraiment pas en abuser. Ca ne m’a jamais manqué dans aucun jeu de course, et comme dans Grid c’est trop mal fait pour vraiment changer le gameplay: en général on peut rembobiner 10 secondes de crash et revenir 20 mètres avant, super.

    “Une variante DirectX 11 est présente, mais il semblerait que celle-ci n’apporte pas grand chose”
    Oh le beau troll bien velu. Je suis équipé en Nvidia mais je vois bien que le mode DX11 vaut le détour (HDR pas flou, meilleurs éclairages et reflets…) La tesselation de la flotte et des drapeaux n’est rien par rapport aux autres apports de DX11, espérons que ce DX-là devienne un vrai standard.

  17. Benh c’est une phénomène qui touche tout le monde de la Simu sans exception. Ou alors vous faîtes comme les “volants” et autres milis: on se contente de se concentrer sur une simu potable tous les 4 ans, et basta… En Warbirds tout le monde vole sur le même simu depuis 2003 (voire 2001 si on est tatillon), ça va faire entre 7 et 9 ans en mars prochain. A côté, les simus de caisses c’est quasiment mieux loti, c’est dire.

  18. je me souviens que le jeu était magnifique, mais que la physics était décevante (rien à voir avec un débat conduite réaliste vs arcade, c’est juste que la sensation de conduite m’avait semblée foireuse, peu importe le style du jeu)

  19. Perso je l’ai eu gratos \o/ avec ma carte graphique donc je suis relativement satisfait par le rapport qualité prix.

    Pour la difficulté, en montant dans les niveaux (les 2 derniers) j’ai vraiment du mal a être 1er, c’est quasi mission impossible pour moi, a moins de connaitre le tracé par coeur, étant donné que je n’aime pas le système du copilote(quand il est présent…), je préfère les panneaux a l’ancienne comme dans Colin mac rae 2.

    Le multi j’ai très peu testé, j’ai juste fait une course classique, on part tous en même temps, et t’as les fantômes des autres joueurs qui t’empêche d’y voir quelquechose, bref ca m’a gavé.

    Pour finir vue intérieure FTW

  20. Games for Windows: Live… *niark niark* ?

  21. Je joue pas si bien au clavier ^^, j’ai aucune maitrise sur mon accélération contrairement au pad, mais si vous voulez me faire des dons pour que je m’achète un pad 360 il y a pas de souci, et notez aussi que j’ai trouvé aucun bugs \o/ (sauf peut être les dépars de rally foireux en multi par moment).

  22. Aussi bien optimisé que GRID, pourtant plus chargé et plus riche, c’est un bon point.
    Par contre les menus sont lourdingues à souhait. On passe un temps fou à naviguer entre les différents menus, et le ratio [Interface + temps de chargement] / [temps de jeu] est pas terrible. Surtout que les temps de chargement sont bien plus longs que sur GRID.

    Je n’ai pas encore fini le jeu mais je suppose (à tord j’espère) que j’ai déjà vu la totalité des circuits, et on en fait vite le tour. Trop vite. Un peu comme dans GRID en fait.
    Y’a des localisations comme Londres où j’ai l’impression qu’il n’y a que 2 circuits, qu’on se tape à l’endroit, à l’envers et basta.
    Après une longue période intensive, ça s’essouffle un peu, mais reste agréable à finir doucement, plus ponctuellement.

    Mais ça reste foutrement beau, même en DirectX9 (et pas qu’un peu).

    Sinon, j’ai rapidement diminué de 3/4 le volume de la musique d’jeunes (en jouant au casque, j’ai l’impression que la musique est par défaut bien plus forte que le volume ambiant/des moteurs) et vite supprimé les commentaires des charmants zozos. C’est rigolo au début, mais bon, ça va 1 heure.

    Dommage qu’ils prennent pas leur moteur pour nous pondre un p’tit jeu de rallye sympatoche, parce que ça pourrait donner un truc sympa.

  23. Mouais.

    /retourne sur RBR.

  24. J’aime assez le jeu, comme tout le monde le sait il est bien optimisé et DX11 n’apporte vraiment rien [pourtant je suis accroc de ce genre de techniques mais vraiment rien de notable].
    Je passe direct aux point négatifs:
    -Repompé à mort sur Grid, on observe vraiment les même choses en pas forcement mieux par exemple les menu beaucoup plus chiant à parcourir, c’est marrant 2 fois de se voir dans la tête du bonhomme mais c’est pas très intuitif et en plus ça laisse pas de repos à la machine.
    -J’aime pas la conduite, je préfère celle de Grid: On touche à peine le pad que la voiture fait un 90° j’arrive pas à m’y faire, je sais pas s’il faut se faire le jeu 100% dérapage [Sega Rally] ou alors en mode sérieux je freine avant les virage [Grid].
    -Les dégats vraiment pas top par rapport à Grid, l’impact est en plus super minime.
    -Y’a toujours pas mon prénom dans la liste … *LANDRY* c’est pas si rare si ?

  25. J’y ai joué 10 minutes dans un magasin spécialisé et c’est vraiment un jeu de voitures pour casual. Le genre de jeu où l’on a compris toutes les subtilités du pilotage au bout de 2 minutes et que l’on commence à se faire chier au bout de 5 minutes.

    Enfin, ça peut plaire à ceux qui n’ont pas envie de s’arracher les cheveux sur un jeu.

    A côté de ça, il y a des vrais jeux de voiture.

  26. G-UNIT a dit :
    “Après un premier DiRT qui, à son époque, avait quelque peu révolutionné le rallye vidéoludique”
    Ah oui, en quoi ?
    Douceur :
    Tout simplement en proposant autre chose que du rallye pur et dur : rallye-cross, courses de buggies, de camions, raid, super-spéciales, etc.
    De rien.

    Sauf que Toca Race Driver 3 le proposait déjà à l’époque (de Codemasters également).

    Sinon séquence émotion avec ces 3 intro.
    Rally Championship 2000
    Richard Burns Rally
    Colin McRae Rally 2.0

  27. Sans oublier l’intro de Rally Trophy qui est une très bonne simulation de rallye, même si ça n’atteint pas le niveau de RBR.
    Rally Trophy

  28. Pas mon genre de jeu a priori (trop arcade), mais l’enthousiasme des joueurs ici sur WeFrag pour faire des parties ensemble me donne envie. Si on s’amuse c’est le principal !

    Mais je regrette quand même la vieille époque des simulations sans compromis. A quand une simu enrobée d’un graphisme actuel ?

    Par exemple Rally 2000 c’était grandiose. Il fallait régler sa voiture au poil, choisir les pneus pour plusieurs étapes, rouler comme un fou tout en ménageant la mécanique… Et visuellement c’était la grande claque. Quelle précision dans chaque aspect du jeu : graphismes, étapes du BRC, réglages, comportement… Ca m’avait encore plus scotché que Grand Prix Legends. Je vais le réinstaller tiens. J’espère que ça marche sous Windows 7 !

    (Quoique je crois me souvenir qu’il y avait des bugs à s’arracher les cheveux : genre tu frôles une botte de foin un peu trop près, et hop la voiture est arrêtée instantanément en hurlant au point mort…)

  29. Vrally et colin mac rae rally 2, que de souvenirs…

    cette merde de retour en arriete je l’utilise pas, avant dans les jeux de caisse le truc c’etait de devenir bon et de faire les meilleurs chrono a force d’acharnement, connaitre le tracé, fignoler ces trajectoire, quitte a refaire 5 fois la course, now c’est “bullet time”!

    Triste qu’il y ai pas de rally avec des conditions difficile, comme la neige par exemple, colin mc rae doit se retourner dans sa tombe (rip).

  30. Niveau jeu, je suis comme pour les films, je suis grand public : j’apprécie aussi bien Transformers 2 que “La liste de Schindler (pour bien comparer les genres).

    Donc pour moi Dirt 2 est une sacré découverte, surtout que j’avais des gros problèmes de calibrage du G25 sur le 1er volet, m’obligeant à le désinstaller aussitôt.

    Au premier lancement, je pars pour la 1ere course avec une petite appréhension pour les problèmes de calibrage, mais cette fois-ci tout marche nickel.
    Après avoir passé l’étape du “c’est bon, j’vais pouvoir jouer normalement”, viens la découverte des graphismes et de l’ambiance. Et en vue intérieure c’est sacrément immersif, et tellement joli (non mais vraiment ca m’a troué le cul)!

    La conduite m’a plus direct : n’ayant jamais testé de simu de rallye au volant auparavant, (à part le dirt dans LFS, dont je trouve le comportement très similaire) j’ai pu conduire avec plaisir immédiatement, tout en enlevant toutes les aides disponibles.
    Alors bien sur je ne pense pas que ce soit réaliste, mais ça ne me gêne pas, d’autant que je ne trouve pas la conduite “débile” : c’est arcade mais si tu roules comme un con tu finiras dernier (ds le dernier mode de difficulté en tout cas).

    Bref, ça m’a donné envie de tester RBR pour goûter aux choses sérieuses !

  31. La conduite est molle et lourde, on est loin d’un flatout 2.

  32. UnF a dit :
    Quoique je crois me souvenir qu’il y avait des bugs à s’arracher les cheveux : genre tu frôles une botte de foin un peu trop près, et hop la voiture est arrêtée instantanément en hurlant au point mort…)

    Haha tellement vrai.

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: