Crysis Warhead, le même en mieux

Après avoir constaté de l’excellente qualité de Crysis, je devais forcément passer par Warhead afin d’étancher ma soif de paysages bucoliques. Pour résumer grossièrement, ce n’est ni mieux ni moins bien, mais juste un peu différent, tout en restant génial. Limpide, n’est-ce pas ?

Crysis Warhead, extension stand alone de Crysis, c’est le même scénario moyen, mais du point de vue de Psycho, qui dispose d’un naturel un peu plus sauvage que son collègue Nomad. Dès lors, Warhead se présente comme une balade plus linéaire, et surtout avec plus d’action. Les phases d’accalmie sont rares et les combats omniprésents comportent des ennemis plus résistants, mais surtout plus nombreux. Jamais votre nanosuit n’aura autant été mise à contribution. On aimera ou pas, mais j’avoue avoir grandement apprécié ce côté Call of Duty où le joueur en prend plein la figure de bout en bout. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait finir le jeu en trois ou quatre séances seulement, ce qui m’arrive peu souvent. Le niveau de difficulté est d’ailleurs un peu plus élevé, même si je recommande toujours le niveau delta, le plus élevé. Certains passages peuvent cependant se montrer extrêmement retors, comme la fameuse défense du train.

Graphiquement, c’est à peu près la même chose que Crysis, c’est-à-dire somptueux, d’autant plus que les décors visités sont totalement nouveaux et parfois assez incroyables. Mention spéciale pour la phase d’aéroglisseur sur une mer subitement gelée. Crytek nous avait promis une meilleure optimisation de leur titre par rapport à son aîné, c’est à moitié faux, à moitié vrai. Faux parce que le jeu est toujours aussi gourmand et tournait chez moi aux alentours de 35-40 FPS, ce qui est plus qu’honorable pour jouer. Vrai parce que malgré un framerate constant, les éléments affichés à l’écran sont bien plus nombreux : ennemis et alliés un peu partout, explosions à tout va et des scripts en veux-tu en voilà. J’aimerais cependant préciser que le jeu souffrait parfois d’un vilain clipping ; il suffisait de viser ou de sortir les jumelles pour voir apparaître arbres ou caisses. Plutôt moyen.

Le gameplay quant à lui reste fondamentalement inchangé, mais l’on a heureusement assez de mal à se lasser de la nanosuit. Quelques nouvelles armes nous sont néanmoins offertes : mines, claymores, mais aussi et surtout le lance-grenades et le pistolet mitrailleur, tous deux extrêmement dévastateurs. Un nouveau véhicule fait également son apparition : un blindé solide et efficace, qui peut parfois vous tirer d’affaire. Pensez-y. Ce relatif manque de nouveautés n’empêche pas le jeu d’être extrêmement agréable à parcourir : tout s’enchaîne parfaitement, et l’on ne trouve pas le temps de se lasser. On regrettera juste quelques cinématiques un peu longuettes où il ne se passe pas grand chose.

Et le multi ?

Dans la boîte de Crysis Warhead, on a le droit, outre le DVD de la campagne solo, à une autre galette intitulée Crysis Wars, rien de moins que le mode multijoueur. Après quelques rapides parties sur les trois modes de jeu usités (deathmatch, deathmatch par équipes et lutte de pouvoirs, façon Battlefield 2), Crysis Wars se présente comme un multi très classique, mais néanmoins fun à jouer. Les pouvoirs de la combinaison sont toujours là, comme les véhicules, les armes et leurs améliorations. Bien sûr, le jeu souffre d’un framerate poussif, malgré une gourmandise moindre que celle du solo ; mais en bidouillant un peu les options graphiques, il est facile de jouer confortablement avec une qualité visuelle bien présente. Autre bonne surprise, grâce à la présence de serveurs dédiés, il y a toujours plusieurs serveurs remplis, quelle que soit l’heure, avec des pings corrects selon la zone. Enfin, un SDK est fourni avec Crysis Wars, ce qui nous promet de bons mods, donc la très grande majorité sont encore en développement. Je pense notamment à un certain Casus Belli, bien présent sur Wefrag. Bref, avec l’évolution des machines et le développements de mods, Crysis Wars a un bon avenir devant lui. Pour les curieux, sachez que Crysis Wars connaît une période gratuite jusqu’au 29 décembre prochain.

Mise à jour du 30 août 2011 : de plus belles images et une vidéo, le tout par ici.

Tags: ,

5 Comments to “Crysis Warhead, le même en mieux”

  1. J’ai craqué moi aussi pour Warhead à sa sortie et j’ai été surtout marqué par une chose particulièrement stupide: pourquoi partager les deux modes multijoueurs alors que la communauté n’est déjà pas bien épaisse?
    Grossière erreur de Crytek. De plus, la plupart des moddeurs semblent se concentrer sur Crysis premier que sur Warhead/Wars.

    Pour le solo je rejoins ton avis: ni meilleurs ni moins bon mais assez complémentaire. Vivement Cassus Belli.

  2. Si la communauté est divisée, c’est car le jeu est différent. J’ai peu joué à Crysis MP mais beaucoup à Crysis Wars (surtout en TDM) et la différence est flagrante. Les armes de Crysis MP ont une grosse dispersion comparé à celles de CW, le poing fait énormément mal sur Crysis alors que sur Wars c’est un gadget, les trickjumps sont différents, et réunir les deux jeux aurait fait fuir la plupart des joueurs, même si c’est aujourd’hui le cas.

    Edit : En revanche, depuis les premiers patches CW est devenu chiant à jouer (j’ai commencé à arrêter avec le 1.1). Ils rendent leur jeu de plus en plus accessible, suppriment les trickjumps et changent diverses variables au lieu de privilégier le jeu à un public hardcore gamer. C’est con, très, étant donné que le jeu ne réussira pas (ne réussi pas) à convaincre les casuals.

  3. Les deux crysis sont magnifiques, mais bon dieu qu’est ce que ça manque de challenge. Suffit de rester un peu loin pour dégommer tout le monde sans craindre grand chose. Si il faut se jeter volontairement dans la gueule du loup pour s’amuser …

  4. Tartiflette : j’ai viré le radar en bas à gauche (un fichier à enlever), mit le mod advanced IA (qui ne rend pas vraiment l’IA plus intelligente mais au moins plus aggressive ; dommage il me semble qu’il n’y ai pas de version pour crysis warhead) et utilisé uniquement l’iron sight ou le reflex sight, ca rend le jeu sympa

  5. “Crytek nous avait promis une meilleure optimisation de leur titre par rapport à son aîné, c’est à moitié faux, à moitié vrai.”

    Bah si on affiche plus de trucs avec le même framerate, c’est plus optimisé à 100%.

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: