Bioshock, quelques lieux sous les mers

Je viens de finir une nouvelle fois Bioshock, dans de bien meilleures conditions que la première fois, sur un ordinateur portable. Voici ce que j’en pense, très rapidement.

J’aime à dire que Bioshock se situe en marge du monde des FPS, au sens classique du terme. Il ne faut pas voir le jeu comme un challenge aux multiples combats, mais plutôt comme une balade dans une ville sous-marine aux multiples secrets. Bref, un titre davantage destiné aux explorateurs qu’aux combattants purs et durs, et c’est peut-être pour cela qu’il souffre aujourd’hui, tout du moins sur NoFrag, d’une réputation en demi-teinte. Il est vrai que les combats sont brouillons et redondants (mais propices à de nombreuses combinaisons), que l’aventure s’étire un peu trop en longueur (il m’aura fallu neuf heures pour cette seconde fois), mais finalement le joueur a tout intérêt à se focaliser sur l’histoire qui se révèle franchement originale et agréable à suivre, avec ses émotions et ses rebondissements. Un film interactif, en quelque sorte.

Bioshock est sorti il y a plus de deux ans ; pour autant il n’accuse pas de retard technique pénalisant et son utilisation de l’Unreal Engine 3 fait toujours plaisir à voir, spécialement grâce au travail réalisé sur l’eau, omniprésente, et le level-design qui sert fort bien les années 1950. Et même si l’intégralité de votre parcours se déroule dans Rapture, la fameuse ville sous-marine, les environnements ont le mérite d’être variés et de satisfaire le plaisir de la découverte, toujours appréciable dans le domaine vidéoludique. Au final, Bioshock a réussi, une seconde fois, à me contenter, mais je doute que sa suite, qui s’annonce davantage comme un prolongement sans grandes nouveautés, puisse offrir la même expérience.

Tags: ,

16 Comments to “Bioshock, quelques lieux sous les mers”

  1. je doute que sa suite, qui s’annonce davantage comme un prolongement sans grandes nouveautés, puisse offrir la même expérience

    J’essaye de ne plus penser comme ça depuis la sortie de L4D2 (mais c’est dur) :)

  2. Et ben moi c’est tout l’contraire, même si esthétiquement c’est plutôt réussi, graphiquement je trouve ça vomitif. C’est flou, fluo, ça bave de partout, ça pix’, c’est moche.

  3. Le style art déco c’est plutôt 1920~1940, mais je chipote

  4. Sauf erreur, c’est de l’unreal engine 2.5, pas 3. C’etait notable à sa sortie, étant donné que l’UE3 etait deja dispo depuis un moment.

  5. Shine a dit :
    Sauf erreur, c’est de l’unreal engine 2.5, pas 3. C’etait notable à sa sortie, étant donné que l’UE3 etait deja dispo depuis un moment.

    C’est bien le UE 3.

  6. C’est le 3. Le 2.5, c’est UT2004.

  7. la majorité du dev c’est faite sur 2.5, ils sont passé sur le 3 à la fin. Mais ils n’ont pas tout retouché lors de ce passage, ce qui explique que la gestion des textures soit bien loin de ce qui ce fait sur UE3.

    ‘fin, à part les quelques effets d’eau y a jamais rien eu de techniquement exceptionnel dans Bioshock. C’est le design qui en fait tout le charme. J’ai jamais compris pourquoi tout le monde avait considéré Bioshock comme un nouveau jalon technique blablabla, alors qu’il est juste bon, et clairement pas au niveau d’un Gears of Wars sortis avant lui.

  8. Parce qu’il nécessitait une grosse config pour tourner fluidement tout à fond ?

  9. @Winston_Wolf : Ooooh oui (vécu).

  10. Winston_Wolf a dit :
    Parce qu’il nécessitait une grosse config pour tourner fluidement tout à fond ?

    Juste une bonne carte graphique. Avec mon vieil Athlon 64 single core + 1GB de DDR1 + 7600GT j’avais 10 fps en low, et le jour ou je suis passé à la 9600GT je me suis retrouvé à 60 fps en high avec l’antialiasing x4.

  11. Clairement! Bioshock n’a jamais été gourmand!

  12. Perso, j’ai beaucoup aimé le jeu jusqu’à le détester.
    J’aime l’ambiance, j’aime le scénario, j’aime les munitions ultra limitées, les pouvoirs pas overcheated.
    Mais après, le respawn des ennemis de base, ça me soule, j’aime pas avoir à refaire les mêmes chemins avec à chaque fois le même stress de tomber sur le même ennemi qui aura repopé. Et pour les Big Daddy, c’est encore pire, si le premier combat est justifié pour sauver la Little Sister, je supportais pas avoir seulement le choix de me refarcir le combat contre le gros ou de stresser à mort pour passer sans qu’il me voit. Je trouve que ce sont des combats qui sont pas nécessaires et qui font un peu “boost de la durée de vie” (Parce que quand on meurt, qu’on a plus de munitions, et que la fin du niveau est séparé de la vita chamber par un big daddy inévitable, c’est refaire 30 fois la même séquence en priant…). Donc j’ai arrêté un peu avant la fin et j’ai jamais eu envie de recommencer…

    Edit : à moins que ce soit un jeu de mot, c’est “lieues” pour l’unité de mesure.

    Douceur :
    Ah, merci pour la correction, mais finalement j’aime bien le jeu de mots, qui n’était pas volontaire, et je le garde.
    Quant aux Big Daddies, on est un peu obligé de les tuer si on veut un peu de l’adam et les pouvoirs qui vont avec, non ?

  13. Le jeu n’est pas vraiment dur quand tu joues avec les décors et que tu prends plein de photos.
    Sinon tu devrais faire comme moi LordK : ne jamais utiliser les vita chamber, depuis le début je charge simplement ma sauvegarde quand je meurs.

    Bioshock est en promo aujourd’hui uniquement : http://www.direct2drive.co.uk/holiday/

  14. avec un 3500+ et une 7800 GS je fais tourner le machin tout en moyen en 1024 avec 60 fps… bon ok 1024 c’est pas top mais c’est loin d’etre tout en low donc il est pas si gourmant que ça non plus…

  15. Je n’ai vraiment pas aimé Bioshock. Je ne trouve pas les graphismes si bons que ça, les mouvements des NPCs sont vraiment mauvais à mon avis, et leur I.A. n’est pas terrible non plus, quand à la physique, elle n’est pas du tout réaliste. Et puis pas mal de choses dans le gameplay (les vita chambers, le glow sur les objet, le loot) fait plus penser à un jeu de plateforme qu’un FPS. sans parler du petit jeu pour hacker les miniguns et autres, qui n’est sympa que les deux premières fois.

    Et puis être obligé d’écouter les nombreuses bandes audio disséminées dans le jeu pour comprendre l’histoire, ça a fini par m’ennuyer assez vite. Mon point de vue, c’est que si c’est nécéssaire de faire ça dans un jeu vidéo, c’est que l’histoire est mal racontée.je ne vais pas revenir à Half Life 2, mais il n’y a acune bande audio dans le jeu et l’histoire est beaucoup plus crédible.

  16. Douceur : oui, j’ai pas dit que j’étais contre les tuer UNE fois, pas 10 :). Aurais-tu eu une version où les Big Daddy ne repopaient pas même après libération de la Little Sister ?

Ne trollez qu'avec modération. Merci.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: